Voyage initiatique et yoga au Kerala

Voyage initiatique et yoga au Kerala
white and brown house on green grass field
Inde
Chez l'habitantCultureDéveloppement personnelEvénementPlageRandonnéeSpirituel

Chaque année (fin janvier-début février), le Centre Ressourcements organise un voyage initiatique de 14 jours au Kerala sur le thème « développer l’art de la joie ». Ce voyage de développement personnel passera par Cochin (qui accueille en 2023 et tous les deux ans, sa biennale internationale des arts), les plantations de thé de Munnar, la jungle de Kumily, l’ashram de Amma, une expérience villageoise dans les backwaters et enfin la découverte d’un centre ayurédique le long de la plage. Les journées seront rythmées par les séances de Yoga et les ateliers donnés par deux professionnelles du Centre Ressourcements

Lire la suite
Points forts
Itinéraire
Programme détaillé

Nous passerons les premiers jours dans la jolie ville portuaire (aux relents portugais) de Cochin. Cochin est une ville où il fait bon flâner (restaurants proposant une cuisine variée et délicieuse, antiquaires, etc.). Par ailleurs, cette année, c’est la Biennale des arts reportée à cause du Covid. La ville accueille des artistes mondialement connus et se présente sous ses plus beaux attraits (voir notre blog). Nous vous proposerons une balade qui vous montrera tant l’envers du décors de la ville que ses atouts les plus réputés. Nous vous proposerons également d’assister à un spectacle de Kathakali (danse traditionnelle qui retrace des scènes du Ramayana ou du Mahabarata). Joëlle proposera, dans le calme du jardin, des ateliers matinaux journaliers de « Yoga, Méditation, Mantras » et notre « Cercle de Parole » du soir

Lire la suite

Nous irons dormir au milieu des plantations de thé de Munnar dans un hôtel de charme construit dans le style des demeures de l’époque du Raj et situé au milieu des plantations de thé, de Cardamom et de poivre.  Nous nous lèverons tôt et irons marcher au milieu des plantations de thé. Nous assisterons à un spectacle de Kalaripayat (cet art martial si impressionnant – voir notre vidéo sur le site), dégusterons des Dosai géantes (crêpes à base de farine de riz), visiterons le petit musée du thé,… Nous proposerons un atelier de marche en fusion énergétique et de communication avec la nature (minérale, végétale et animale).

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. 

Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur.

Lire la suite

A 3 heures de route de Munnar, vous arriverez à Thekkady. La petite ville jouxte l’immense réserve naturelle de Periyar. Bien protégée, elle abrite de nombreuses espèces animales dont des hordes d’éléphants sauvages, des bisons etc. Thekkady est également entourée de plantations de thé, d’épices, et de café.  Nous vous proposons de faire une balade matinale dans le parc naturel de Periyar, de rencontrer des membres des tribus locales qui y travaillent comme guide, garde chasse et qui y bénéficient de droits particuliers puis une balade en bateau sur le lac. Nous dormirons dans une chouette Guest House située en bordure de la forêt non loin de l’entrée du Parc. Kumily se caractérise par sa diversité : la jungle et les collines de cardamome, les plantations de thé ou de café, les jardins d’épices et surtout l’Eco-parc de Periyar qui abrite une des plus importante réserve d’éléphants et de tigres, mais aussi de Sambars, de divers singes, mangoustes, écureuils géants, ours,…). Le lac de 26 km2 permet des balades magnifiques à la découverte de la faune.  Si les épices y ont toujours été cultivées, ce sont les britanniques, qui après avoir reçu des terres des rois de Travancore, ont « industrialisé » la région en apportant notamment le thé. Il faut s’imagine l’aventure que ça devait être à l’époque d’amener les machines tirées par des animaux à travers la jungle. Si le tourisme et l’agriculture intensive ont d’abord eu des retombées positives, une sorte de « voyeurisme » s’est installé au fil du temps et il fallut protéger les populations tribales et leur dignité (stop aux villages-zoo..). Nous croiserons certainement des membres de ces tribus (guides forestier etc) mais il n’est plus possible d’aller visiter les villages, et c’est tant mieux.

Lire la suite

A l’instar de l’année dernière, nous résiderons une nuit dans l’ashram de Amma afin de découvrir ce mode de vie particulier. Nous aurons l’occasion de participer aux différentes activités comme tout autre ashramite, une expérience très enrichissante. Créé en 1981, cet Ashram est la résidence de plus de 3 000 chercheurs spirituels venus du monde entier. L’ashram est un endroit dans lequel les résidents et les visiteurs bénéficient d’une occasion précieuse de servir et de progresser sur le chemin spirituel.  Amma est considérée comme un guide spirituel, elle recommande plusieurs pratiques spirituelles, notamment le service désintéressé (seva). Les visiteurs sont invités à consacrer une ou deux heures par jour au seva. Amma professe qu’en travaillant sans rien attendre en retour, nous calmons notre esprit et ouvrons notre cœur.  L’histoire d’Amma est singulière. Elle est née dans le petit village de Parayakadavou coincé entre les backwaters et la mer. Les habitants de ce village sont d’humbles pêcheurs mais enceinte, la mère d’Amma, rêva qu’elle donnait naissance à Krishna. Lors de sa naissance le 27 septembre 1953, Soudhamani (qui signifie joyau d’ambroisie) avait étonnement la peau bleue (elle tourna noir quelques mois plus tard ce qui fut difficile à vivre pour sa famille). A deux ans, elle récitait des prières pour Krishna, sans avoir reçu d’instruction. Dès son plus jeune âge, Soudhamani était pleine de vie et tous se sentait déjà inexplicablement attiré par elle. A 5 ans, elle faisait preuve d’une dévotion admirable pour Krishna, psamoldiant assise pendant des heures. Soudhamani était connue depuis toujours pour sa compassion pour les pauvres (elle dérobait argent et nourriture à la maison pour les aider). Sa légende continue à se construire et reprend bien sur des miracles et des éléments traditionnellement attendus par les fidèles. Sa foi et son caractère divin sont liés au culte de Krishna.  Chacun se fera sa propre opinion sur les côtés parfois romantiques de sa légende (cela fait également partie de la culture hindoue qui est prompte au culte de la personnalité et a une tendance plus grande à la dévotion – peu importe la foi). Il est par contre certain qu’Amma ne mérite pas d’être considérée comme une secte. Son action est bonne et désintéressée, sa compassion intacte et son exemple inspirant. Amma estime que le miracle est en chacun de nous. Elle s’est fait connaître en étreignant les plus démunis. Elle considère que « par moi coule un fleuve incessant d’amour » qu’elle désire partager. Cet acte a été considéré comme révolutionnaire tant il allait à l’encontre des traditions hindoues. Une jeune fille ne pouvant toucher des inconnus. Par ces étreintes, elle passe également outre le système des castes avec ses règles de pureté (dont elle a elle-même souffert du fait de la couleur de sa peau de la part de ses propres parents) ainsi que les structures hiérarchiques, comme celles qui existent entre maître et disciple. Tous les jours, comme dans son enfance, Amma travaille pour l’égalité des droits des femmes et des membres de castes dites inférieures.  Son association « Embrace the World » soutient des projets divers comme l’hygiène dans les villages, la distribution gratuite de repas aux plus démunis, la construction de maisons, un hôpital, une université, des bourses d’études, du microcrédit (plus d’information : http://fr.embracingtheworld.org).

Lire la suite

Ensuite direction la Venise du sud (environ 3h30 de route). Les backwaters d’Alleppey sont un entremêlement de canaux, de lacs et d’îles à la végétation luxuriante. Dans ce petit paradis, les canotiers se frayent adroitement un chemin entre les plantes d’eau pour vous mener d’un point à l’autre, les enfants des villages passent d’île en île pour se rendre à l’école, les bus locaux sont des bateaux… C’est également un endroit rêvé pour admirer les oiseaux. Ici, ce que l’on vous propose est intimement lié à l’expérience d’hébergement. Vous dormirez en effet dans une maison familiale, en pension complète, située sur une île au milieu des backwaters (on y accède uniquement par canot). Un vrai stage en immersion donc. La nourriture de la grand-mère y est délicieuse et la rencontre de l’autre grandement facilitée par la prise de repas avec les autres résidents. Au programme, des balades natures le long de l’île ou en canot, la découverte d’une vie de famille (le soir, les enfants font leurs devoirs dans le salon), la découverte également d’un véritable projet de société (lutte contre la saisonnalité des revenus des villageois).

Lire la suite

Entre Kollam et Varkala, on peut facilement retrouver le calme, des petits villages de pêcheurs, des plages désertes, des villages typiques et, à cette période de l’année, l’effervescence de festivals organisés par les temples locaux. C’est justement dans l’un de ces petits villages que nous logerons, situé entre l’Océan et un lac d’eau douce.  Le centre Ayushkami est un centre ayurvédique reconnu. Vous pourrez, si vous le souhaitez, découvrir ces soins et cette manière de vivre. Outre la plage et les bonheurs qui y sont attachés, Joëlle organisera des sessions de méditation et de yoga. Les couchers du soleil sont à couper le souffle. Vous pourrez également découvrir les villages avoisinants, aller à la rencontre des pêcheurs et des plages désertes. Avec un peu de chance, nous tomberons sur un festival de temple et son cortège d’éléphants, de danseurs, de percussions et tellement d’autres surprises encore. Vous pourriez également vous rendre à Varkala si le Shopping vous en dit.

Lire la suite

Il est déjà temps de rentrer. 

En fonction des vols retours, il y aura lieu de prolonger d’une nuit à Cochin (en extra).

Lire la suite
Ce voyage vous plaît ?